Apport de propriétés analgésiques sur un implant de réfection pariétale

 


DOULEUR CHEZ LES CHIENS ET CHATS

Etude translationnelle préclinique, prospective, randomisée, en double-aveugle, contrôlée versus placebo, visant à évaluer chez des chiens de compagnie, l’efficacité antalgique d’un nouvel implant de renfort pariétal imbibé de ropivacaïne en traitement chirurgical de hernies et de reconstructions de paroi suite à l’exérèse carcinologique de volumineuses tumeurs (sarcomes de la paroi abdominale ou thoracique)

ropi ocr.jpg

OCR est une Contract Research Organization spécialisée dans le design et le monitoring d'essais cliniques d'animaux de compagnie naturellement malades pour l'évaluation de candidats médicaments en santé humaine et vétérinaire.
En collaboration avec un acteur du dispositif médical concevant et commercialisant des produits innovants (destinés à la chirurgie viscérale, uro-gynécologique, de l’obésité ou du rachis), OCR initie un nouveau protocole clinique afin d’ évaluer l’efficacité antalgique d’un nouvel implant de renfort pariétal.

Résumé : 
Ce nouvel implant de renfort pariétal est un dispositif médical de classe III non-résorbable (polypropylène) et fonctionnalisé en surface (polymères de cyclodextrines) pour permettre le chargement et la libération ciblée et prolongée d’un anesthésique local: la ropivacaïne.

Lien vidéo pour reconstruction pariétale
La technique de mèche en sous-couche doit intégrer l’épiploon. Les sutures réalisées avec du fil monofilament irrésorbable (i.e. Prolene 2-0) doivent être réalisées selon un schéma horizontal autour de l'orifice herniaire de la manière suivante :
1° le point doit d'abord prendre toute l'épaisseur de la paroi abdominale saine, à 1-2 cm de l'orifice herniaire
2° il doit ensuite traverser la mèche de façon parallèle aux marges sur 1 cm (l'extremité pointue de l'aiguille faisant face au chirurgie et non aux viscères) puis traverser l’épiploon sur une largeur d'1 cm juste en-dessous de la mèche
3° il est alors à nouveau passé au travers de la mèche (parallèlement à l'orifice herniaire) puis à travers la paroi abdominale saine, parallèlement à l'orifice herniaire

Technique pour la hernie périnéale
La mèche devrait être positionnée parallèlement à l’axe de tension afin d'obtenir une charge de traction maximale, suffisante pour accoler les berges de la plaie.
Des points de suture doivent être préplacés dorsalement et latéralement dans le muscle coccygien, latéralement dans le ligament sacrotubéreux, ventralement dans le fascia du muscle obturateur interne, et médialement dans le muscle releveur de l’anus et le muscle sphincter anal externe.
La mèche est pliée en 2 et affinée pour s’ajuster à la fosse pararectale.
Les points préplacés sont passés au travers de la mèche puis serrés.
Les excédents de mèche sont coupés et le tissu sous-cutané est apposé au-dessus de la mèche avant la suture cutanée.

Actuellement ouverte au recrutement, cette étude s’adresse à des chiens de toute race, âge ou sexe, pour lesquels la pose d’un filet prothétique a été indiquée, lors d’une chirurgie pour hernie (périnéale/abdominale) ou de reconstruction pariétale.

L’objectif est d’évaluer l’efficacité de ce nouvel implant de renfort pariétal chargé de Ropivacaïne (versus placebo) sur la douleur post-opératoire immédiate (6h post implantation de la mesh) après le traitement chirurgical standard.

➢L’intensité de la douleur sera évaluée au repos, lors de la marche et à la palpation du site chirurgical grâce à un questionnaire validé grille 4Avet.

Pour toute information sur ce dispositif et la participation à ce protocole, n’hésitez pas contacter l’ équipe clinique OCR aux coordonnées suivantes : clinique@oncovet-clinical- research.com