BUPRENORPHINE LONGUE ACTION

Taylor PM et al.

Pharmacokinetic and pharmacodynamic evaluation of high doses of buprenorphine delivered via high-concentration formulations in cats.


J Feline Med Surg 2016;18(4):290-302.

Cliquez dessus pour agrandir

Doodnaught GM et al.

Pharmacokinetic and pharmacodynamic modelling after subcutaneous, intravenous and buccal administration of a high-concentration formulation of buprenorphine in conscious cats.
 

PLoS One 2017;12(4):e0176443.

Cliquez dessus pour agrandir

Les formulations de buprénorphine en médecine vétérinaire avaient jusqu'à récemment une durée d'action de 6-12 heures.
Ces dernières années, des formulations de buprénorphine à plus longue durée d'action ont été développées aux Etats-Unis.
Il en existe deux types :

  1. Préparations à libération prolongée (SR), pour lesquelles la libération du médicament en sous-cutané est graduelle en raison de l'addition d'un composé à libération prolongée (DL-lactide-co-caprolactone)
  2. Préparations de forte concentration.

Buprénorphine-SR (wildpharm.com), est une formulation qui fournit une analgésie pendant 72 heures.
Cette molécule n'est pas pour l’instant approuvée par l’agence américaine du médicament.
Il s’agit d’une préparation extemporanée, ce qui explique une disponibilité moindre pour les vétérinaire et un tarif plus onéreux.
Simbadol® (zoetisus.com), est une formulation à haute concentration de buprénorphine.
Il s'agit d'une formulation concentrée (1,8 mg / ml) par rapport à la buprénorphine injectable standard
(0,3 mg / ml).
Il est approuvé par l’agence américaine du médicament pour être utilisé comme analgésique une fois par jour chez les chats jusqu'à 3 jours et est disponible aux États-Unis depuis 2 ans.
Il n'est pas encore disponible en Europe, mais Zoetis demande son approbation à l'Agence Européenne des médicaments.

SIMABADOL.jpg

Un des avantages de l'utilisation de la buprénorphine à des doses recommandées chez les chats est qu'elle procure une analgésie modérée sans sédation excessive. Elle présente également un plus faible risque d’effets secondaires communs aux agonistes des récepteurs µ-opioïdes (par exemple bradycardie, dépression respiratoire).
Un inconvénient de la buprénorphine est sa grande affinité pour le récepteur µ-opioïde, qui inhibe les effets des agonistes µ-opioïdes complets (par exemple la morphine), s'ils sont utilisés en même temps.

L'étude de Taylor 2016 a montré que la meilleure dose et la meilleure voie d’administration du Simbadol® est:
0,24 mg / kg en sous cutané toutes les 24 heures.
Ceci est très différent de l'utilisation traditionnelle de la formulation buprénorphine humaine injectable (l'administration SC n'est pas recommandée). Lorsque le Simbadol® est administré à 12 fois la dose habituelle (12 x 0,02 mg / kg), l'effet de plafond de la buprénorphine est limité.
Cette dose plus élevée ne provoque pas une analgésie plus importante, mais prolonge la durée d'action.
La plupart des chats tolèrent mal l'administration de médicaments par injection, et réduire la fréquence des injections à une fois par jour peut potentiellement améliorer la prise en charge de la douleur féline.
En augmentant la concentration de buprénorphine dans la formulation, une dose plus élevée peut être administrée dans un volume plus petit par rapport aux formulations actuelles.
L'ajout d'un conservateur à la formulation permet en présentation en flacon multi-ponctionable tout en garantissant la stabilité du produit.
Cette étude montre que cette nouvelle formulation n'a pas d’influence sur l'efficacité de la molécule ou sur l’apparition  d’effets secondaires.
☞ Un autre avantage de ce dosage est l'efficacité de la voie SC.
Cette voie est moins désagréable pour le chat et plus facile pour le manipulateur que les voies intramusculaires (IM) ou intraveineuses (IV).
La diffusion lente de la voie SC permet d'administrer une dose plus élevée.
Cela permet à la dose élevée de produire une concentration plasmatique adéquate, produisant ainsi une analgésie prolongée.
L'étiquette recommande l'administration de Simbadol® 1 heure avant la chirurgie, et les injections peuvent être répétées toutes les 24 heures pour un total de 3 doses.

Alors que l'étude de Taylor 2016 décrit les propriétés pharmacodynamiques (PD) et pharmacocinétiques (PK) de Simbadol®, elle n'a pas testé les propriétés analgésiques de Simbadol®.
Le but de l'étude Doodnaught 2017 était de décrire les propriétés PK / PD du Simbadol® chez les chats et d'évaluer son effet en tant qu'analgésique via un modèle standard d'antinociception à la chaleur.
Les capacités à tolérer des stimuli de chaleur / douleur (seuil thermique) ont significativement augmenté après l'administration de Simbadol®.
Comparé à la buprénorphine standard (0,3 mg / ml), les périodes où la concentration plasmatique est considérée comme analgésique était  de 1 à 24 heures en SC, 0,5 à 8 heures en IV 1 à 8 heures par voie buccale.
Les propriétés analgésiques testées selon le modèle des plaques thermique ont montré une efficacité sur des périodes après administration allant de 1 à 30 heures pas voie SC, de 1 à 8 heures par voie IV et de 1 à 12 heures par voie buccale.
La demi-vie d'élimination était de 12,3 heures.
La biodisponibilité pour la voie SC était de 94% et pour la voie buccale était de 24%.
L'absorption SC était biphasique. Un pic initial (0,08 heure) a été suivi d'une absorption lente (demi-vie de 11,2 heures) et progressive (accélération maximale à 2,8 heures).
☞En résumé, l'administration SC de Simbadol a été caractérisée par une demi-vie d'absorption prolongée et des concentrations plasmatiques soutenues produisant une analgésie de longue durée (24 à 28 heures).

 

Cliquez dessus pour agrandir