1. THEORIE

Le PRP accélère chaque étape de la cicatrisation:

Hémostase:
- Le PRP apporte du plasma (fibrinogène & facteurs de coagulation)
- Le PRP apporte une forte concentration de plaquettes qui, en combinaison avec la fibrine, et en l’absence des globules rouges, vont former un caillot particulièrement solide.
- Après activation, les plaquettes relarguent leurs facteurs de croissance et continuent de les synthétiser pendant environ 7 jours.

Inflammation:
- Le RegenPRP apporte des leucocytes en faible quantité et des facteurs inflammatoires plaquettaires important en particulier  pour stimuler l’action des macrophages

Régéneration: 
- Les plaquettes liberent des facteurs de croissances chimitotactiques et mitotiques pour les cellules souches

Remodelage : 
- Le PRP stimule la sécretion de facteurs de croissance secondaires par les lymphocytes, les cellules endotheliales, etc.
- Le PRP apporte également une matrice 3D qui peut servir de signal de différentiation.

Le PRP accélère les étapes de cicatrisation de 40 à 50%
et réduit significativement la douleur (80%)

A Controlled Study at Lausanne University Hospital (CHUV) Raffoul W. Benathan M. Hayoz D. Update April 2006


2. PREPARATION PRP ET ATS SERUM

 


Prélever 8 ml de sang dans le tube PRP (bouchon bleu): Plasma Riche en Plaquettes
Prélever 8 ml de sang dans le tube ATS (bouchon rouge): Autologus Thrombin Serum
Inverser délicatement plusieurs fois les tubes

                                                                                                                PRELEVEMENT

                                             TUBE PRP

 

                                              TUBE ATS

Centrifugation:
Il est essentiel d’équilibrer correctement la centrifugeuse avant de la démarrer.
Si nécessaire, remplir le tube contre-balance (fourni séparément) avec de l’eau jusqu’à atteindre le même niveau que le sang dans les tubes RegenBCT.
Placer ensuite les tubes dans la centrifugeuse l’un en face de l’autre afin d’équilibrer le rotor.
Ajuster les valeurs de centrifugation comme suit:
Temps: 5 minutes
Force de centrifugation (RCF): 1500 g soit 3100 tr/mn

Après centrifugation:
Tube PRP (bouchon bleu): 
Retourner doucement le tube plusieurs fois afin de remettre en suspension les plaquettes déposées sur le gel et procéder au prélèvement de PRP. Visser une seringue stérile de 5ml minimum sur la tulipe de prélèvement. Enfoncer le tube contenant le PRP à fond dans la tulipe de prélèvement en maintenant fermement le tube et la tulipe ensemble pour résister à la pression lors du transfert.
Aspirer doucement le PRP sans relâcher le piston de la seringue tant que le tube n’a pas été enlevé de la tulipe de prélèvement (Sinon la pression chasserait le piston de la seringue et il y aurait un risque de re-mélanger les éléments sanguins. Si c’est le cas refaire une centrifugation de 5min à 3100 tr/mn).

 

Tube ATS (bouchon rouge): 
Après la centrifugation, le sang est séparé et le plasma est coagulé au dessus du gel.
Le sérum riche en thrombine activée est extrait en pressant délicatement sur le caillot avec une aiguille 18G.
On peut éventuellement refaire une centrifugation à 1500 g pour faciliter l’extraction.
Le sérum activateur est prêt à l’emploi.
Extraire le sérum enrichi en thrombine activée dans le tube RegenATS.  

 

 

3. PREPARATION POLYMERE DE FIBRINE

Injecter 1 à 2 ml de gluconate de calcium dans le tube PRP.
Bien mélanger
Centrifuger pour 10 minutes à 1500 g soit 3100 tr/mn
Si la coagulation est insufisante, procéder à une nouvelle centrifugation de 10 minutes
Après la centrifugation, le plasma aura coagulé.
Prélever le coagulum et l’appliquer sur la plaie nettoyée et débridée.

4. PREPARATION MEMBRANE

Garder 1 ou 2 ml de PRP liquide pour faire des injections dans les bords de la plaie.

Rajouter les 3 ou 4 ml de PRP restant dans la cupule stérile

Rajouter le sérum enrichi en thrombine activée  dans la cupule stérile = l’équivalent de 10% du volume de PRP.

Rajouter 10% de gluconate de calcium dans la cupule stérile

 

On obtient la gélification du mélange  3 ou 4 ml de PRP + 10% de thrombine (ATS) + 10% de gluconate de calcium en 5 à 10 min.

 

5. APPLICATION DU PRP GEL SUR LA PLAIE

La membrane est déposée sur la plaie débridée et propre, recouvert de pansements non adhésifs de type Jelonet ou Urgotul.
Au contact des exsudats de la plaie, les particules hydrocolloïdes d’Urgotul se gélifient et interagissent avec la composante vaselinée pour former une interface lipido-colloïde de contact qui crée les conditions favorables au processus cicatriciel (cicatrisation en milieu humide).
Il en résulte des propriétés spécifiques : maintien d’un milieu humide favorable à la cicatrisation, retrait atraumatique pour les tissus néoformés, caractère indolore du renouvellement (de 3 à 7 jours ) de pansement pour le patient, respect de la peau péri-lésionnelle.
Sans être gras au toucher, Urgotul n’adhère ni à la plaie, ni à son pourtour : les renouvellements de pansements sont donc indolores pour le patient et atraumatiques pour la plaie.
Recouvrir de gaze stérile.

 

6. CAS CLINIQUE

Pointer  F 13 ans  19 kg
Plaie chronique (1 an)
Biopsie: Atrophie du collagène dermique
2 applications du PRP Gel sur la plaie

 

 

                              J8

                            J21

                            J30

                            J60