Exoticscon 2019 – Buprénorphine chez les hérissons

30 octobre 2019
Efficacité et inocuité de la buprénorphine chez les hérissons pygmés d’Afrique (Atelerix albiventris)
Grayson A. Doss, Christoph Mans.

Malgré leur popularité en tant qu’animal de compagnie et leur médicalisation grandissante, il existe peu d’informations sur l’analgésie chez les hérissons pygmées d’Afrique (Atelerix albiventris).
Étant donné que les hérissons sont souvent présentés pour diverses affections douloureuses ou chirurgicales, il est essentiel de disposer d’informations sur les protocoles analgésiques efficaces et sûrs chez cette espèce afin de fournir des soins vétérinaires appropriés.
Cette étude randomisée, croisée, et en double aveugle a examiné l’efficacité et l’innocuité du chlorhydrate de buprénorphine administré par voie sous-cutanée chez des hérissons pygmés d’Afrique.

Les effets analgésiques ont été mesurés à l’aide d’un analgésiomètre thermique Hargreaves.
Les valeurs de base pour chaque animal ont été établies et les mesures enregistrées à des moments définis après l’injection.
L’innocuité a été évaluée en surveillant les effets sédatifs et en mesurant la quantité de nourriture consommée et le poids quotidiennement pendant 6 jours après le traitement.

Une dose unique de buprénorphine à raison de 0,05 mg / kg SC a provoqué une analgésie thermique durant 48 heures sans sédation apparente ni modification significative de la prise de nourriture ou du poids.
Une étude d’innocuité portant sur plusieurs doses a été réalisée en évaluant trois doses de 0,05 mg / kg SC toutes les 24 heures.

L’étude d’innocuité à doses multiples n’a pas montré d’effet sédatif ni de changement significatif du poids corporel ou de la prise alimentaire.
En outre, des doses uniques de buprénorphine administrées à raison de 0,01 et 0,03 mg / kg ont procuré une analgésie pendant 36 et 48 heures respectivement, bien que l’effet analgésique ait été moins prononcé que celui obtenu à la dose de 0,05 mg / kg.

Sur la base de cette étude, la buprénorphine administrée à raison de 0,03 à 0,05 mg / kg de SC a fourni une analgésie sûre et durable aux hérissons pygmées africains.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
libero. vulputate, sit elit. quis efficitur. Curabitur Retour haut de page