Regards croisés sur la thrombo-embolie féline

17 février 2021

ERIC BOMASSI
DMV
DESV MEDECINE INTERNE
OPTION
CARDIOLOGIE

THIERRY POITTE
DMV
DIU DOULEUR
CES TRAUMATOLOGIE
ET CHIRURGIE OSTÉO-ARTICULAIRE

RAPPEL

La thromboembolie chez le chat est toujours secondaire à une maladie cardiaque évoluée, le plus souvent une cardiomyopathie.
Suite à la dilatation des cavités cardiaques (atrium gauche en particulier) se produit une stase sanguine intracavitaire qui favorise l’apparition de volutes et la formation d’un thrombus.
Ce dernier peut s’emboliser et provoquer une obstruction artérielle unique ou multiple.
Cette embolisation peut être aortique, iliaque, radiale, cérébrale…
La prévalence de la thromboembolie est de 0,3 à 0,6% dans la population générale de chats.
Elle se produit chez environ 12% des cas de chats présentant une cardiomyopathie hypertrophique.
Il n’existe pas de prédisposition de race. Les mâles sont plus atteints que les femelles.
L’âge médian des chats présentant une thromboembolie est de 6-9 ans, jusqu’à 12 ans (intervalle entre 1 et 21 ans) selon les auteurs.

1. Points clés du diagnostic :

Diagnostic clinique fondé sur l’observation des « 5 P »

  1. Pain: Vocalises très intenses, répétées « déchirantes »
  2. Paralysis
  3. Pallor:  Coussinets violacés
  4. Pulselessness:  Absence de pouls fémoral
  5. Polar:  Extrémités froides …..
Retour haut de page