Évaluation de la douleur chez les chevaux après une chirurgie orthopédique ou suite à un traumatisme orthopédique.

20 juin 2022

Évaluation de la douleur chez les chevaux après une chirurgie orthopédique et avec un traumatisme orthopédique.

Article : van Loon JPAM, Van Dierendonck MC. Pain assessment in horses after orthopaedic surgery and with orthopaedic trauma. Vet J. 2019 Apr;246:85-91. doi: 10.1016/j.tvjl.2019.02.001. Epub 2019 Feb 10. PMID: 30902195

Le résumé de cet article vous est proposé par le Dr.R.PICHARD, interne en médecine et chirurgie des équidés à ONIRIS.

Objectifs de cette étude :  

Evaluer  la  validité  et  l’applicabilité  clinique  d’une CPS  (Composite  Pain  Scale)  ou  échelle de  douleur  composite  et  de  l’Equine Utrecht University  Scale  for  Facial  Assessment  of  Pain  (EQUUS-FAP)  chez  les  chevaux  ayant  subi  un  traumatisme  orthopédique  aigu  et  chez  les  chevaux  après  une  chirurgie  orthopédique. 

Définition des termes employés : 

      • CPS (composite pain scale ou échelle de douleur composite) : 

Echelle  descriptive  simple  multifactorielle  (SDS)  basée  sur  13  paramètres  notés  pendant  5 minutes.  Etude  des  paramètres  physiologiques,  des  réponses aux  stimuli  et  des  paramètres  comportementaux  spontanés. 

Validation : 

Echelle décrite  et validée  pour  la  douleur  orthopédique  aiguë  au  moyen  d’un  modèle  de  synovite induite par l’amphotéricine-B (Bussières et al., 2008).

      • Equine Utrecht University Scale for Facial Assessment of Pain (EQUUS-FAP) : 

Echelle  descriptive  simple  multifactorielle  (SDS) basée  sur  neuf  paramètres  notés  pendant  2  minutes,  décrivant différents éléments de l’expression faciale, tels que l’apparence des paupières, des narines et  le tonus musculaire. 

Validation :

 Echelle validée  pour l’évaluation  des  chevaux  souffrant  de  coliques aiguës  (van  Loon et van  Dierendonck, 2015 ; van Dierendonck et van Loon, 2016). Décrite chez des chevaux souffrant de  douleurs aiguës à la tête (Van Loon et van Dierendonck, 2017). 

Hypothèses :  

  1. Le CPS a une meilleure fiabilité inter-observateur par rapport à l’EQUUS-FAP ;
  2. Les deux échelles de douleur sont cliniquement applicables et peuvent permettre de différencier les chevaux sains  des chevaux souffrant de douleur orthopédique. 

Matériel et méthode : 

2 groupes d’observateurs indépendants (4 étudiants vétérinaires). Familiarisation avec les échelles avant l’étude.  

49 juments, 27 hongres et un étalon. Juments suitées et poulains exclus de l’étude : 

– 29 chevaux et 1 poney Shetland : centre de référence équin avec un traumatisme orthopédique  ou adressés en chirurgie orthopédique. 

– 13 poneys Shetland ayant subi une chirurgie orthopédique à des fins de recherche (autorisation  déontologique sous le numéro de licence AVD 108002015307). 

– Groupe témoin : 25 chevaux et 9 poneys Shetland sains. 

Traitement  :

Le  traitement  analgésique  et  la  prise  en  charge  clinique et/ou  chirurgicale étaient  à  la  discrétion  du  vétérinaire traitant et étaient indépendants des scores de douleur.

Résultats :  

– Cas traumatiques : scores de douleur plus élevés par rapport aux cas post-chirurgicaux

Diminution des deux scores de douleur après administration d’AINS : seconde hypothèse validée.

 – La fiabilité inter-observateur : analyse de corrélation intra-classe et une analyse de Bland Altman. Pour  le CPS et le FAP, des corrélations  fortes et  significatives ont été  trouvées lorsque les  résultats de deux  observateurs indépendants ont été comparés.  

– Pas d’incidence de la race sur les scores. 

 

Limites : 

– Observateurs au courant des cas, étude non réalisée à l’aveugle. 

– Evaluation uniquement sur chevaux au box. 

– Certains  chevaux  évalués  après  une anesthésie  générale,  mais  d’après  la  littérature :  pas  d’effets  rapportés de l’anesthésie générale  après 4h de récupération post-anesthésie.  

 

Perspectives : 

– A appliquer sur la locomotion du cheval sain/ boiteux. 

– Utilisation de vidéos et de photos. 

🡺Echelles  fiables  et  reproductibles  pour  les  cas  orthopédiques  traumatiques  aiguës  ou  les  cas  orthopédiques post-chirurgie. 

 Les échelles d’évaluation de la douleur validée dans le cadre de douleurs orthopédiques consécutives à un traumatisme ou suite à une chirurgie orthopédique.
Réservé aux adhérents CAPdouleur

Facebook
Twitter
LinkedIn
Logo Capdouleur

Le contenu de cette page est réservé aux membres CAPdouleur.

Partager l’article pour accéder au contenu.

Retour haut de page