Exoticscon 2019 – Méloxicam chez les poules

30 octobre 2019
Effets secondaires induits par une administration multiple de méloxicam chez les poules (Gallus gallus)
Emma Houck, Laura Chen, Keven Flammer, Olivia Petritz

Il a été démontré dans la littérature que le méloxicam réduisait la boiterie chez les poulets avec une dose unique pouvant aller jusqu’à 5 mg/kg.
La présente étude a évalué les effets indésirables d’un traitement de 5 jours de méloxicam à une dose de 5 mg/kg. PO q12h chez des poules rouges de Rhode Island âgées de 3,5 ans, jugées en bonne santé sur la base d’un examen clinique, d’une numération formule sanguine et d’un examen biochimique.
Les animaux ont été répartis au hasard dans un groupe de traitement (n = 11) ayant reçu un comprimé de 15 mg de méloxicam par voie orale deux fois par jour ou dans un groupe témoin (n = 10) ayant reçu une pastille alimentaire non médicamentée administrée par voie orale deux fois par jour.
L’examen clinique, le poids corporel et l’activité ont été évalués chez toutes les poules une fois par jour.
Au cours du traitement, 3 poules du groupe de traitement sont décédées soudainement sans signe clinique ou avec des signes cliniques suraigus.
Une poule du groupe de traitement est devenue extrêmement léthargique et a été euthanasiée.
Au terme du traitement de 5 jours, un examen clinique, une prise de sang a été faite afin de réaliser une numération formule sanguine et une analyse biochimique.

Une euthanasie et une autopsie ont ensuite été effectuées sur toutes les poules.
Dans le groupe de traitement, 7 poules sur 11 présentaient des signes macroscopiques et microscopiques de goutte.
Des élévations de l’acide urique au-dessus des intervalles de référence de l’espèce ont été notées chez toutes ces poules touchées.
Le groupe témoin n’avait aucun signe de goutte.

Les résultats de cette étude conduisent à déconseiller l’administration répétée de méloxicam par voie orale à 5 mg / kg deux fois par jour chez la poule.
À la connaissance des auteurs, il s’agit du premier signalement de toxicité mortelle du méloxicam par voie orale chez les oiseaux.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
eleifend ipsum adipiscing consectetur leo. Praesent libero Sed dapibus mi, sit mattis Retour haut de page