Anesthésie locale et régionale chez le chien et le chat : vue d’ensemble des concepts et des médicaments (partie 1) – Focus sur la suspension retard de bupivacaïne NOCITA®

23 février 2021

Anesthésie locale et régionale chez le chien et le chat : vue d’ensemble des concepts et des médicaments (partie 1) - Focus sur la suspension retard de bupivacaïne NOCITA® -

Local and regional anaesthesia in dogs and cats: Overview of concepts and drugs (Part 1), Tamara Grubb, Heidi Lobprise, Veterinary Medicine and Science, Volume 6, Issue 2, First published: 21 Januray 2020, traduction française et interprétation Amandine Bouvier

Introduction

Une approche multimodale dans la prise en charge de la douleur permet de mettre en place un traitement efficace pour soulager rapidement et durablement la douleur de l’animal. Lors de chirurgie, cette approche est importante afin de prévenir l’apparition de douleurs chroniques post-chirurgicales, avec notamment l’utilisation d’anesthésiques locaux comme la bupivacaïne ou la lidocaïne, en plus des traitements systémiques. Malheureusement la durée d’action de ces molécules ne suffit pas lors de douleur, modérée à sévère, persistant même après la sortie d’hospitalisation de l’animal. Une nouvelle formulation de bupivacaïne, ayant une longue durée d’action, est actuellement disponible aux États-Unis et pourrait bien représenter un potentiel acteur futur dans la gestion de la douleur de l’animal.

A retenir

Une nouvelle bupivacaïne, encapsulée dans des lipomes, est actuellement autorisée d’utilisation uniquement aux États-Unis, à travers le produit Nocita®. Cette nouvelle formulation permet une durée d’action allant jusqu’à 72 heures et ainsi une diffusion progressive de bupivacaïne sur le site chirurgical, pendant plusieurs jours après la chirurgie. Cette anesthésie locale et régionale, de longue durée, représente un potentiel thérapeutique intéressant lors de douleurs post-chirurgicales, modérées à sévères, en association avec d’autres traitements déjà existants.

Retour haut de page