Effets du butorphanol, associé à de l’alfaxalone ou à de la dexmédétomidine

28 mai 2021

Effets du butorphanol, associé à de l’alfaxalone ou à de la dexmédétomidine, sur la taille et l'apparence de la rate chez le chat, étudiée par échographie et tomodensitométrie.

Effects of Butorphanol Alfaxalone Dexmedetomidine on Feline Splenic Size and Appearance on Ultrasound and Computed Tomography, Cyrielle Finck, Paulo Steagall and Guy Beauchamp, Frontiers in Veterinary Science, 5 May 2021, traduction et interprétation Amandine Bouvier

Introduction

Lors de sédation, il est recommandé de réaliser, comme pour les anesthésies et les analgésies, un protocole multimodal. Parmi les molécules possibles, le butorphanol, en association avec d’autres molécules, peut être utilisé afin d’induire une sédation profonde, ne nécessitant pas d’analgésie particulière. La réalisation d’examens complémentaires chez le chat peut, notamment, représenter l’une de ces indications. Une étude a tenté d’étudier l’impact d’une sédation par du butorphanol, associé avec soit de l’alfaxalone, soit de la dexmédétomidine, sur la taille et l’apparence de la rate des chats.

Résumé

Objectif : : Le but de l’étude était de déterminer les effets d’une injection intramusculaire de butorphanol, avec de la dexmédétomidine ou avec de l’alfaxalone, sur la taille splénique féline, l’échogénicité et l’atténuation en utilisant l’échographie et la tomodensitométrie (CT).

Animaux : 12 beagles en bonne santé

Matériel et Méthode :

Dix chats de recherche, en bonne santé, ont subi une échographie et un scanner, soit sans sédation (contrôles), soit 15 minutes après le protocole AB (alfaxalone 2 mg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg) et 10 minutes après le protocole DB (dexmédétomidine 7 μg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg), avec une période de sevrage d’une semaine entre chaque sédation et en utilisant un plan d’étude croisé. Les images ont été randomisées et ont été anonymisées, pour une évaluation, par un radiologue certifié par le conseil.

Résultats : À l’échographie, les protocoles sédatifs ont affecté l’épaisseur splénique, au niveau du corps et de la queue (p = 0,002 et p = 0,0003, respectivement). Les tests post-hoc ont révélé que l’épaisseur moyenne +/- SEM était plus grande après AB (corps : 10,24 +/- 0,30 mm, queue : 7,96 +/- 0,33 mm) que pour le groupe témoin (corps : 8,71 +/- 0,30 mm, queue : 6,78 +/- 0,33 mm), alors qu’aucune différence significative n’a été observée après DB. L’échogénicité splénique était inchangée entre les traitements (p = 0,55). Sur tomodensitométrie, le volume splénique moyen +/- SEM était augmenté après AB (37,82 +/- 1,91 mL) par rapport au groupe témoin (20,06 +/- 1,91 mL) (p <0,0001), mais pas après DB (24,04 +/- 1,91 mL). L’atténuation splénique moyenne a augmenté après AB (p = 0,0009), mais pas DB.

Conclusion  : Le protocole DB (dexmédétomidine 7 μg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg) peut être préférable pour une sédation profonde chez le chat, tout en évitant les modifications de l’imagerie splénique féline. Lorsque le protocole AB (alfaxalone 2 mg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg) est sélectionné, une splénomégalie est à prévoir, bien que légère à l’échographie. L’augmentation de l’atténuation splénique, après AB, est peu susceptible d’être cliniquement pertinente.

A retenir

Le protocole DB (dexmédétomidine 7 μg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg) peut être préférable pour une sédation profonde chez le chat, tout en évitant les modifications de l’imagerie splénique féline. Lorsque le protocole AB (alfaxalone 2 mg/kg et butorphanol 0,2 mg/kg) est sélectionné, une splénomégalie est à prévoir, bien que légère à l’échographie. L’augmentation de l’atténuation splénique, après AB, est peu susceptible d’être cliniquement pertinente.

Accès à l’article complet original (anglais) : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33629900/

Le plus CAPdouleur :

N’hésitez pas à consulter en ligne sur le réseau CAPdouleur la fiche sur le butorphanol

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Logo Capdouleur

Le contenu de cette page est réservé aux membres CAPdouleur.

Partager l’article pour accéder au contenu.

Retour haut de page