Douleurs cancéreuses et AINS antiCOX-2

14 janvier 2021

Douleurs cancéreuses et AINS antiCOX-2

En médecine vétérinaire, les douleurs cancéreuses sont sous évaluées (et donc sous traitées) alors que leur prévalence moyenne est estimée à 75%
et corrélées à leur localisation (douleur quasi systématique des ostéosarcomes).

Le recours aux AINS sélectifs antiCOX-2 apparait pleinement justifié en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires, de diminution de l’angiogenèse et de la mort cellulaire programmée (apoptose), de réduction de l’invasion tumorale et de la propagation métastatique.

COUV Douleurs cancéreuses et AINS
Retour haut de page