Etude d’une technique de bloc nerveux maxillaire chez le lapin

7 janvier 2021

Etude d’une technique de bloc nerveux maxillaire chez le lapin

Peña T, Campoy L, de Matos R. Investigation of a maxillary nerve block technique in healthy New Zealand White rabbits (Oryctolagus cuniculus). Am J Vet Res. 2020 Nov;81(11):843-848.

Introduction

Les lapins possèdent une dentition élodonte (pousse continue) et hypsodonte (couronne haute). Ces particularités, et le fait que les propriétaires donnent souvent à leur compagnon une nourriture inadaptée, rendent la prévalence des pathologies dentaires très fréquente chez cette espèce. Ces pathologies nécessitent souvent des chirurgies douloureuses telles que des extractions dentaires, des débridements d’abcès. Comme chez les autres espèces, lors de la présence de douleur, une approche analgésique multimodale est à privilégier. Elle comprend l’utilisation d’AINS, d’opioïdes et d’anesthésiques locaux.

Des techniques de blocs dentaires, dérivées des blocs publiés chez les chiens, ont été décrites chez le lapin mais sans validation scientifique. Une technique de bloc maxillaire est fréquemment utilisée en pratique, en réalisant une injection d’anesthésique local dans le foramen infra-orbitaire. Cependant, lors d’une étude préliminaire, les auteurs de la présente étude ont pu remarquer que le nerf infra-orbitaire occupait la quasi-totalité du foramen infra-orbitaire. L’insertion d’une aiguille dans ce foramen peut donc potentiellement entrainer une lésion de ce nerf. De plus, la lame osseuse entre le foramen infra-orbitaire et la cavité nasale est extrêmement fine ce qui a eu pour conséquence lors de l’étude pilote un passage fréquent de l’aiguille dans la cavité nasale.

Le but de cette étude est de décrire et de valider une nouvelle technique de bloc maxillaire chez le lapin en étudiant dans un premier temps la distribution du produit injecté et dans un deuxième temps en évaluant l’analgésie procurée.

A retenir

Chez le lapin la réalisation de bloc du nerf infra-orbitaire peut entrainer des lésions de ce nerf car celui-ci occupe la quasi-totalité du foramen infra-orbitaire. Il est possible de bloquer le nerf maxillaire par un abord sous zygomatique. Cette technique est précise et permet d’obtenir une analgésie d’une médiane de 77 minutes sans effets secondaires chez des lapins sains.

 

Retour haut de page