Essai contrôlé randomisé, de non-infériorité, portant sur deux doses de kétamine sub-dissociatives intraveineuses pour l’analgésie dans le service des urgences

1 juin 2021

Essai contrôlé randomisé, de non-infériorité, portant sur 2 doses de kétamine sub-dissociatives intraveineuses pour l'analgésie dans le service des urgences

A randomized, noninferiority, controlled trial of two doses of intravenous subdissociative ketamine for analgesia in the emergency department, Shannon Lovett, Trent Reed, Robert Riggs, George Lew, Erica Koch, Ramon A. Durazo‐Arvizu, Megan A. Rech, Academic Emerg. Med., First published: 22 December 2020, traduction et interprétation Amandine Bouvier

Introduction

La kétamine est un anesthésique anti-NMDA, agissant sur les voies de la douleur et ayant donc une action anti-hyperalgésique. Utilisée en association avec des morphiniques lors d’anesthésie ou de CRI, ou en association avec d’autres molécules lors de prémédication et d’induction au cours d’une anesthésie, la dose administrée doit être précautionneuse afin de limiter les effets secondaires. Une étude, réalisée au service des urgences en humaine, a tenté d’étudier si une augmentation de la dose de kétamine avait une influence sur la gestion de l’analgésie et l’apparition d’effets secondaires, en cas de douleur aigüe.

Résumé

Objectif : Cette étude a pour objectif de déterminer si l’efficacité d’une dose de 0,15 mg/kg de kétamine sub-dissociative, administrée par voie intraveineuse (IV), est non inférieure à l’efficacité d’une dose de 0,3 mg/kg, chez les patients aux urgences (SU) souffrant de douleur aiguë.

Méthode : Cet essai randomisé, prospectif, en double aveugle, de non-infériorité, a inclus des patients âgés de 18 à 59 ans se présentant au service d’urgence avec une douleur aiguë modérée à sévère. Les sujets ont été randomisés pour recevoir de la kétamine sub-dissociative en IV, à une dose de 0,15 mg/kg (dose «faible») ou 0,30 mg/kg (dose «élevée»), pendant 15 minutes. Le critère d’évaluation principal était le score de douleur, établis à partir de l’échelle numérique de 11 points (NRS), après 30 minutes, entre les 2 groupes. Les critères d’évaluation secondaires comprenaient les scores de douleur NRS à 15 et 60 minutes, les différences de NRS à 15, 30 et 60 minutes, l’analgésie d’urgence et les effets indésirables. La limite de non-infériorité, δ0, a été fixée à 1,3.

Résultats : Quarante-neuf patients ont été inclus dans chaque groupe. Après ajustement des différences du score NRS de base, le score NRS moyen à 30 minutes était de 4,7 (intervalle de confiance à 95% [IC] = 3,8 à 5,5) dans le groupe à faible dose et de 5,0 (IC à 95% = 4,2 à 5,8) dans le groupe à dose élevée (différence moyenne = 0,4, IC à 95% = – 0,8 à 1,5), indiquant que l’efficacité de la kétamine sub-dissociative à faible dose n’était pas inférieure à celle de la dose élevée (limite inférieure de l’IC à 95% = –0,8 à ≥1,3 = – δ0). Les effets indésirables étaient similaires à 30 minutes. À 15 minutes, le groupe à dose élevée a connu un changement plus important dans le NRS, cependant, d’autres effets indésirables se sont produits.

Conclusion : Nos données n’ont pas détecté de grandes différences dans le profil d’analgésie ou d’effets indésirables entre 0,15 mg/kg de kétamine en IV et 0,30 mg/kg dans le traitement à court terme de la douleur aiguë en urgence.

Rappel : dose recommandée de la kétamine en anesthésie : 5 à 8 mg/kg. (Attention aux apnées post-injection)

A retenir

En humaine, le profil analgésique entre une dose faible et une dose élevée de kétamine n’induit pas de différence sur la gestion d’une douleur aigüe. L’administration d’une dose plus élevée augmente cependant le risque d’apparition d’effets secondaires.  Il est donc important de respecter les doses recommandées chez le chien et le chat. L’augmentation de ces doses ne semblent pas avoir d’intérêt dans la prise en charge de la douleur. 

 

Accès à l’article complet original (anglais) : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33354815/

Le plus CAPdouleur : 

Pour les adhérents au réseau, n’hésitez pas à consulter sur le site CAPdouleur la rubrique « Aide à la décision »,
« Référentiel analgésie »
.

Vous y trouverez un descriptif des différentes molécules utilisables en analgésie, dont la Kétamine, afin de vous aider dans l’utilisation et la prescription de ces molécules.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Logo Capdouleur

Le contenu de cette page est réservé aux membres CAPdouleur.

Inscrivez votre clinique
pour accéder à toute les actualités, dossiers douleurs, outils d’évaluations
de CAPdouleur.

Retour haut de page