Étude pharmacocinétique sur l’administration orale de cannabidiol chez le lapin (Oryctolagus cuniculus)

7 octobre 2021

Étude pharmacocinétique sur l’administration orale de cannabidiol chez le lapin (Oryctolagus cuniculus)

Rooney T., Carpenter J.W., KuKanich B., et al.

Malgré leur popularité en tant qu’animaux de compagnie, relativement peu d’études pharmacocinétiques ont été réalisées chez le lapin. Le cannabidiol (CBD) et l’acide cannabidiolique (CBDA) sont des cannabinoïdes non psychotropes qui auraient un effet positif sur le soulagement de la douleur chronique et qui pourraient avoir des propriétés anxiolytiques, antipsychotiques, antispasmodiques et antibactériennes. Dans cette étude, six lapins blancs néo-zélandais de 8 mois, exempts de pathogènes spécifiques, ont reçu du cannabidiol sous forme d’extrait d’huile de chanvre à 15 mg/kg par voie orale dans deux études à dose unique. Dans le premier essai, l’huile de chanvre a été administrée seule via une seringue orale, et dans le deuxième essai (1 semaine plus tard), l’huile de chanvre a été mélangée à 35 ml d’une bouillie alimentaire (Oxbow Critical Care Apple & Banana) via une seringue orale. Des échantillons de sang ont été prélevés à des intervalles de temps désignés (0, 0,25, 0,5 1, 2, 4, 8, 12, et 24h). Les analyses d’échantillons ont été réalisés à l’aide d’un système de chromatographie liquide à haute performance couplé à une spectrométrie de masse. Les valeurs des variables pharmacocinétiques ont été déterminées à l’aide d’une analyse non compartimentale réalisée avec le logiciel Pk plug-in pour Excel. Dans la première manipulation à jeun, les variable pharmacocinétiques calculées étaient de 180 et 12286 h*ng/mL, la concentration plasmatique maximale de 30 et 2573 ng/mL, le temps jusqu’à la concentration plasmatique maximale de 3,78 et de 1,07h, et la demi-vie terminale de 7,12 et 3,26h respectivement pour le CBD et le CBDA. Dans la deuxième manipulation (produit administré mélangé avec de la nourriture), les variable pharmacocinétiques calculées étaient de 102 et 6176 h*ng/mL, la concentration plasmatique maximale de 15 et 1196 ng/mL, le temps jusqu’à la concentration plasmatique maximale de 3,24 et de 1,12h, et la demi-vie terminale de 3,80 et 3,49h respectivement pour le CBD et le CBDA. Cette étude montre que le CBDA possède une concentration plasmatique supérieur au CBD à dose équivalente et que la présence de nourriture riche en fibre diminue l’absorption de ces deux produits. Aucun effet secondaire n’a été mis en évidence suite à l’administration de CBD ou de CBDA. D’autres études de pharmacocinétique à dose multiples et de pharmacodynamique sont nécessaires pour définir la dose thérapeutique de CBD chez le lapin.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Retour haut de page