La Compression Pneumatique Intermittente au Froid : Application lors de rééducation en post-traumatisme sur des chiens et des chats ou après une chirurgie

15 juillet 2021

La Compression Pneumatique Intermittente au Froid : Application lors de rééducation en post-traumatisme sur des chiens et des chats ou après une chirurgie

Cold Intermittent Pneumatic Compression: Application in the Rehabilitation of Multiple Trauma Dogs and Cats or After Surgery, Critti A, Requicha J, Martins A, J Comm Pub Health Nurs 2:121, doi:10.4172/2471-9846.1000121, 2016, traduction et interprétation Amandine Bouvier

Introduction

La technique de cryothérapie peut être réalisée, sauf contre-indication, dès que l’animal présente une inflammation importante d’une partie du corps, une douleur marquée ou encore un œdème de la zone. Une étude, réalisée sur 61 animaux, a tenté d’évaluer la différence d’efficacité entre une technique simple de cryothérapie et une technique de cryothérapie par compression pneumatique, sur des animaux ayant subi un traumatisme ou une chirurgie.

Traduction

Résumé

Objectif : La technique de compression pneumatique intermittente à froid (TCFPI) résulte de l’évolution et de la combinaison de plusieurs techniques de rééducation telles que la cryothérapie et la compression à froid. Dans cette étude, une comparaison entre le TCFPI et la cryothérapie, a été réalisée chez les chiens et les chats soumis à des interventions chirurgicales ou chez des patients polytraumatisés.

Méthodes : 61 animaux avec des conditions orthopédiques, chirurgicales et d’urgence, ont été sélectionnés pour l’étude : 33 ont été traités par la TCFPI et 28 traités par cryothérapie. L’évaluation de la douleur a été réalisée à l’aide de l’échelle Glasgow Composite Measure Pain (GCMP). Après récupération du degré de douleur, cette valeur a été croisée avec l’échelle abrégée de Glasgow pour connaître qualitativement la douleur réelle. Cette procédure a été réalisée avant, immédiatement après et au cours du 2ème et 7ème jour après la chirurgie (certains patients ont fait la dernière mesure 7 jours après avoir été soumis à des chirurgies plus invasives) ou après l’application de la TCFPI ou de la cryothérapie.

Résultats :

  • Patients orthopédiques et en chirurgie

Les patients orthopédiques et ceux subissant une intervention chirurgicale, ayant reçu le traitement à base de la TCFPI, ont diminué d’environ 4 degrés sur l’échelle de la douleur et ceux recevant uniquement une cryothérapie ont diminué d’environ 2 degrés.

Quant à l’évolution du degré de douleur en fonction du nombre de jours d’hospitalisation pour les patients orthopédiques, après 10 jours d’hospitalisation, le niveau de douleur a diminué de deux valeurs de plus lors d’utilisation de la TCFPI, par rapport à ceux traités par cryothérapie.

Il n’a pas été possible d’obtenir des résultats significatifs pour les patients en chirurgie sur l’évolution du degré de douleur en fonction des jours d’hospitalisation.

  • Patients reçus en urgence

Les patients reçus en urgence et ayant reçu, soit le traitement à base de la TCFPI, soit la cryothérapie, ont diminué d’environ 3 degrés sur l’échelle de la douleur. La valeur moyenne de la douleur pour le TCFPI était de 9,92 ± 0,29, alors que pour la cryothérapie était de 10,50 ± 0,52. Il existe une différence significative (valeur p=0,002, t=3,457).

Quant à l’évolution du degré de douleur en fonction des jours d’hospitalisation chez les patients d’urgence, après 10 jours, les patients ont diminué de 2 niveaux de plus par rapport à la cryothérapie. En termes de temps, les mêmes résultats ont été obtenus en environ 2 jours de traitement avec le TCFPI et en 10 jours avec la cryothérapie.

Conclusions : Les animaux traités avec le TCFPI obtiennent une récupération plus rapide en diminuant efficacement la douleur, en réduisant l’œdème et en améliorant la circulation sanguine, le drainage lymphatique et la stimulation des tissus. Cette technique permet de combiner un ensemble de différentes techniques de rééducation, car les paramètres de fonctionnement tels que la température, la pression et la durée de la thérapie sont personnalisables, ce qui raccourcit et facilite l’ensemble du processus de traitement pour atteindre les conditions physiques requises pour initier le processus de rééducation et ainsi diminuer le taux de morbidité.


A retenir

La cryothérapie par compression apporte un réel avantage par rapport à la technique standard de cryothérapie En diminuant efficacement et rapidement la douleur, les œdèmes et les inflammations, elle permet une récupération plus rapide de l’animal, que ce soit sur un animal subissant une chirurgie, ou ceux polytraumatisés, reçus en urgence. Elle offre un traitement personnalisé et accélère le délai de rétablissement de l’animal, tout en agissant efficacement sur la douleur ressentie, avant qu’elle ne devienne chronique. Lors de l’utilisation d’une technique de cryothérapie par compression, l’évaluation régulière de la douleur de l’animal, grâce à des échelles de douleurs, est importante.

 

Le plus CAPdouleur

Retrouvez sur notre site notre nouvelle Fiche Pratique CAPdouleur sur la cryothérapie. Elle vous propose un rappel de l’importance de cet acte lors d’inflammation, d’œdèmes, d’atteintes musculo-squelettiques et en post-chirurgie, tout en expliquant l’importance du respect du temps d’application et l’intérêt de la cryothérapie compressive. Cette fiche peut également être donnée aux propriétaires, sous conseil d’un vétérinaire, lors de réalisation de séances de cryothérapie par le propriétaire à son domicile.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Retour haut de page