Pharmacocinétique et immunogénicité du Frunevetmab chez les chats arthrosiques après administration intraveineuse et sous-cutanée

16 juillet 2021

Pharmacocinétique et immunogénicité du Frunevetmab chez les chats arthrosiques après administration intraveineuse et sous-cutanée

Pharmacokinetics and Immunogenicity of Frunevetmab in Osteoarthritic Cats Following Intravenous and Subcutaneous Administration, Rodney R Walters, Joseph F. Boucher and Flavia De Toni, Frontiers in Veterinary Science, 27 Apr. 2021, traduction et interprétation Amandine Bouvier

Introduction

L’apparition récente sur le marché de la santé animale d’une nouvelle solution thérapeutique, pour les animaux arthrosiques ou atteints de maladies ostéo-articulaires dégénératives, à base d’anticorps monoclonaux, incite les chercheurs à réaliser de nombreuses études sur ces nouveaux produits. Voici un résumé de trois études réalisées sur le Frunevetmab chez les chats.

Traduction

Résumé

L’arthrose et d’autres maladies dégénératives des articulations sont des causes fréquentes de douleur chronique chez les chats. Le Frunevetmab est un anticorps monoclonal félinisé qui se lie au facteur de croissance nerveuse (NGF) et soulage la douleur en bloquant la cascade de signalisation, médiée par les récepteurs, induite par le NGF. Les résultats de trois études ont été combinés pour fournir un aperçu de la pharmacocinétique (PK) et de l’immunogénicité du Frunevetmab.

L’objectif de la première étude était d’établir les paramètres pharmacocinétiques résultant de l’administration intraveineuse (IV) et sous-cutanée (SC) de Frunevetmab, à la dose de 3 mg/kg, à la population de patients félins.
Dix chats adultes souffrant d’arthrose ont reçu du Frunevetmab selon un schéma croisé à 28 jours d’intervalle.
Une analyse pharmacocinétique, non compartimentale, des données de concentration plasmatique-temps a montré que la demi-vie était de 10,1 +/- 1,9 jours après l’administration IV et la biodisponibilité SC était de 60,3 % +/- 15,8 % avec des concentrations maximales de médicament observées 3 à 7 jours après l’administration.

Des échantillons de plasma ont été prélevés, environ 28 jours après l’administration, au cours de deux études d’innocuité et d’efficacité sur le terrain chez des chats atteints d’une maladie dégénérative des articulations.
Les doses allaient de 1,0 à 2,8 mg/kg, 2 ou 3 doses ont été administrées soit en SC/IV, soit en SC/SC, soit en SC/SC/SC. Les données de ces études, ainsi que les données de l’étude pharmacocinétique en laboratoire, ont été analysées à l’aide d’une modélisation à effets mixtes non linéaires (NLME).
Le modèle a prédit, de près, les concentrations minimales des deux études sur le terrain, y compris le traitement IV dans l’étude pilote sur le terrain. Les concentrations minimales étaient supposées être proches de l’état d’équilibre après 2 doses.

Un deuxième objectif était de déterminer l’incidence et la pertinence clinique de l’immunogénicité du Frunevetmab.
Un test d’anticorps anti-médicament à trois niveaux (écran, confirmation, titre) a été développé et validé. L’immunogénicité a été évaluée chez 259 animaux traités par Frunevetmab et inscrits dans les deux études sur le terrain.
Seuls 4 de ces animaux (soit 1,5%) ont semblé développer une immunogénicité vis-à-vis du Frunevetmab. Aucun des quatre animaux n’a présenté d’événements indésirables attribués à l’immunogénicité et aucun impact sur les niveaux ou l’efficacité du médicament n’a été observé chez trois des animaux. Chez les animaux sous placebo, 2,3 % (3/131) ont semblé développer une immunogénicité issue du traitement. Dans l’ensemble, l’administration de frunevetmab a entraîné une très faible incidence d’immunogénicité liée au traitement, sans aucun résultat d’innocuité et un effet minimal sur l’exposition et l’efficacité du médicament.

A retenir

Le Frunevetmab constitue une nouvelle solution thérapeutique pour les chats qui semble efficace face à l’arthrose et les maladies ostéo-articulaires dégénératives. Lors d’une injection en IV à la dose de 3 mg/kg, sa demi-vie est de 10,1 +/-1,9 jours. Lors d’une injection en SC à la dose de 3 mg/kg, sa biodisponibilité est de 60,3% +/-15,8%, avec une concentration maximale du produit observée au bout de 3 à 7 jours post-administration. Un état d’équilibre est atteint après 2 injections avec une dose comprise entre 1,0 à 2,8 mg/kg. Enfin, son administration peut entrainer une faible immunogénicité liée au traitement, sans interaction sur l’efficacité du traitement.

Rappel

Le Frunevetmab est disponible, pour les chats, sous le produit SOLENSIA® du laboratoire ZOETIS. Une version canine est également disponible avec du Bedinvetmab sous le produit LIBRELA® du même laboratoire.

L’injection du produit, à la dose recommandée, doit être réalisée, une fois par mois, en sous-cutanée. Lors de l’injection le port de gant est fortement recommandé.

Afin d’évaluer son efficacité sur l’animal et d’établir l’espacement possible entre les injections, qui est individu dépendant, CAPdouleur vous conseille fortement de réaliser des évaluations douleurs (évaluation CSOM) avant chaque injection, puis 15 jours et 1 mois post-injection et enfin tous les mois.

Accès à l’article complet original (anglais) : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fvets.2021.687448/full

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Retour haut de page